Le parc

Nederlands | Français | Print this page Tell A Friend Add to Favorites
Le parc est admirablement dessiné. Sa réalisation débuta en 1768 et dura une quinzaine d'années. Depuis, rien n'a changé.
 
Lorsqu'on quitte le château, on franchit le pont des douves pour arriver dans l'allée de tilleuls qui borde le magnifique miroir d'eau s'étendant au sud du château.
 
C'est de l'extrémité de celui-ci que l'on découvre les points de vue les plus majestueux.
 
L'immense nappe liquide reflète les allées latérales et le château dont la teinte claire se détache agréablement sur le rideau sombre des arbres qui se voient dans le lointain, de même que les ponts de chaque côté, une partie de l'orangerie et les fleurs des parterres inclinés vers l'étang.
 
A la tête du grand miroir d'eau, et légèrement surélevé, nous découvrons le «Bassin des Sphinges» (féminin).
 
Derrière ce dernier se profile, dans le bois de hêtres, un canal bordé de socles d'époque Louis XV.
 
Cette deuxième partie appelée «Parc Anglais» offre au visiteur sa balade romantique parsemée de monuments, de petits ponts de pierres ou en fer forgé, statues, fontaines et autres vestiges.
 
Tout témoigne d'une perfection des proportions et produit un effet magique à celui qui s'y promène.
 

| © 2010 Leeuwergem Tous droits réservés.